île de Symi, île du dodécanèse

île de Symi, île du dodécanèse, l’ambiance italienne

L’île de Symi, île du Dodécanèse, est située à proximité de Rhodes. Demeurée italienne pendant des siècles elle conserve ce style dans son architecture. Le vieux village Ano Chorio et le port sont reliés par des rues en escaliers. Ce village adossé aux collines a conservé tout son caractère avec ses maisons  aux tons pastels. Un charme fou et donc beaucoup de monde en haute saison.

île de Symi, île du Dodécanèse

île de Symi, île du dodécanèse, le port et la Chora

la beauté de cette île attire beaucoup de touristes. Une excursion est organisée depuis le port de Rhodes tous les jours.  La foule est dense de la fin de la matinée au début d’après-midi sur le port, puis le calme revient.  Si vous souhaitez y séjourner, il faut réserver tôt, les hôtels sont peu nombreux et chers. Mais cette île mérite un séjour de quelques jours afin d’en goûter le charme.

île de Symi, île du Dodécanèse

île de Symi, île du dodécanèse, ballades dans l’île,

De nombreux petits chemins muletiers permettent de découvrir l’intérieur de l’île. Paysages secs et rocailleux mais aussi de petites chapelles byzantines.Balades jusqu’à  la presqu’île de Kefala par exemple.  Voici des plaisirs simples pour les amateurs de vie naturelle, attention prévoir des provisions de bouche et beaucoup d’eau fraîche, mais aussi une bonne carte des chemins, achetable sur place.

île de Symi, île du Dodécanèse

île de Symi, île du dodécanèse, les plages

L’île de Symi offre peu de plages dignes de ce nom. La seule facilement accessible est celle de Pedi à quelques petits kilomètres du port. Pedi beach est étroite mais agréable. autrement il existe beaucoup de criques de galets, principalement. Celles  assez proches du port sont Nimborio, Agia Marina, Agios Georgios  etc…) Les autres criques demandent plus résolution afin de franchir les 6 à 8 km aller retour. Sans oublier les indispensables ressources alimentaires.

île de Patmos, île du Dodécanèse

L’île de Patmos, île du Dodécanèse, l’île de l’Apocalypse 

L’île de Patmos, île du Dodécanèse, est l’île où saint Jean aurait écrit l’apocalypse. Ce livre aurait été écrit dans une grotte située au creux d’une colline que l’on encore peut visiter. Le caractère religieux de l’île de Patmos remonte donc aux premiers siècles de notre ère. Maintenant grâce à son monastère fortifié l’île est un lieu de pèlerinage important pour les grecs principalement.

île de Patmos, île du dodécanèse

île de Patmos, île du Dodécanèse, la Skala et les plages

Vous arriverez au port de la Skala ( l’échelle) , petite bourgade avec son animation, restaurants, bars, hôtels. Ce port est le bourg principal de l’île d’où vous pourrez partir visiter tout Patmos. Il n’y a pas de plage à Skala, il faut faire quelques kilomètres afin de rejoindre Agriolivadi. Sinon en bus vous pourrez aller à Kambos ou à Grikos. Un caïque part chaque jour ( en fonction des vents et de la saison) pour Psili Amnos, la belle plage de sable  de Patmos qui demeure aussi  accessible par un long chemin  pédestre et caillouteux.

île de Patmos, île du Dodécanèse, la Chora

Le but principal de l’île de Patmos est la découverte de la Chora et du monastère de Saint Jean. La Chora ou ville haute était le village principal au moyen âge. Ses ruelles aux murs chaulés semblent s’enrouler en colimaçon autour du monastères.  Ses maisons patriarcales parfaitement conservées, sont un moment  inoubliable qui nous plonge dans le passé.

île de Patmos, île du dodécanèse

île de Patmos, île du Dodécanèse, le monastère de Saint Jean

La visite du monastère fortifié qui date du 11 eme siècle est un régal avec son dédale d’escaliers et de pièces. même si maintenant beaucoup de parties ont été interdites pour des questions de sécurité. Découvrez le musée qui contient des livres rares, des parchemins,  des icônes, et des fresques byzantines donc une oeuvre du Gréco (peintre crétois). Attention tenue correcte exigée.

île de Patmos, île du dodécanèse

 

 

île de Leros, île du dodécanèse

île de Leros, île du Dodécanèse, l’île longtemps oubliée.

île de Leros, île du dodécanèse

L’île de Leros, île du Docécanèse est demeurée oubliée du tourisme, même grec.  Pour les grecs elle fût longtemps une île de déportation politique et d’asile psychiatrique, ceci explique cela. Maintenant, elle redevient une petite île agréable et vît grâce à un tourisme familial. Des prestations simples, des restaurants à la cuisine typiquement locale, quelques criques, cela suffit au bonheur.

 île de Leros, île du Dodécanèse, les quatre bourgs

île de Leros, île du dodécanèse

Sauf si vous arrivez en avion, vous accosterez à Agia Mariana, le port principal de l’île. A proximité  et presque indifférenciés vous avez les villages où résident les autochtones, Platanos, Pandeli, Vromolithos. Au dessus des bourgs, sur la colline,  trône la vieille forteresse byzantine. En bord de mer, vous trouverez divers restaurants de poissons.

île de Leros, île du Dodécanèse, plages et détente

île de Leros, île du dodécanèse

La majorité des hôtels sont situés à proximité de la baie d’Alinda. Cette large baie possède une fine plage de sable qui longe une longue partie de la côte. Alinda, Petite station balnéaire, a tout ce qui convient pour un séjour simple et familial.

île de Leros, île du dodécanèse

île de Leros, île du Dodécanèse, balades et randonnées

L’île de Leros est petite et étroite. Vous pourrez donc y faire des promenades agréables et profiter des petites criques. Découvrez les Baies de Gournas et de Lakki, les petites plages souvent de galets; blefoutis, Panagies, Vourlidia  etc….Mais aussi la petite ville de Platanos et la forteresse byzantine.

île de Leros, île du dodécanèse

île de Kalymnos, île du Dodécanèse

île de Kalymnos, île du Dodécanèse, l’île des anciens pêcheurs d’éponge

île de Kalymnos, île du Dodécanèse

L’île de Kalymnos, île du Dodécanèse, était connue au 19 eme comme l’île des fameux pêcheurs d’éponge. Cette activité a quasiment disparue, mais il reste une façon de vivre. les Kalymniotes ont conservé leurs traditions de pêcheurs d’éponges qui vivaient au jour le jour.  Demain pour eux était toujours hypothétique, aussi ils dépensaient leur paie avant le départ de leurs bateaux.

île de Kalymnos, île du Dodécanèse

île de Kalymnos, port de Pothia la petite capitale de l’île

Vous arriverez par bateau au port de Pothia. il y a quelques avions au départ d’Athènes mais dans ce cas pr »voir très longtemps à l’avance. La  ville ne vît pas du tourisme mais du commerce elle est donc très animé. Sur les quais, beaucoup de restaurants proposent du poisson et des fruits de mer, allez dans ceux où mangent les autochtones. A voir dans la ville le nouveau musée qui recèle des statues découvertes il y a seulement  une quinzaine d’années.

île de Kalymnos, île du Dodécanèse

île de Kalymnos, ballades et découvertes de l’île

L’île de Kalymnos ne propose pas beaucoup de visites extraordinaires, mais permet de belles balades. Visiter les ruines du vieux château byzantin et la forteresse médiévale. Bien  évidemment  découvrez aussi le musée de Pothia.  L’île est aussi connue pour son site d’escalade avec ses falaises vertigineuses. Une belle découverte est la faille et la crique de Vathia avec ses plantations de mandariniers et ses vieilles églises ( difficiles à trouver et à visiter malgré tout).

île de Kalymnos, île du Dodécanèse

île de Kalymnos, les plages et criques aux eaux cristallines

l’île de Kalymnos ne possède pas de longues plages de sable, mais  ses eaux sont toujours claires. Près de Pothia, la petite plage de Vlichada et de petites criques sont facilement accessibles. Avec un moyen de locomotion découvrez les plages de Kandouni , Myrties, Massouri, Argimonda, Emborio, souvent avec des galets mais aux eaux cristallines.

île de Kalymnos, île du Dodécanèse