île d’Ikaria, île de la mer Egée

L’île d’Ikaria, île de la mer Egée, l’île des centenaires

L’île d’Ikaria, île de la mer Egée est différente et peu visitée. C’est une île couverte de forêts et qui perpétue ses traditions. Maintenant, on découvre qu’elle est aussi l’île des centenaires. En effet, son climat, sa vie calme et sereine, frugale même pour beaucoup d’habitants, aurait favorisé la longévité. Voilà donc une île différente, aux plaisirs simples, les Ikariotes vivent à l’abri des grandes vagues touristiques et entretiennent la « Philoxenia. »

île d'ikaria, île de la mer égée, port evdilos

La vie à Ikaria; île de la mer Egée:

Sur cette île, il faut venir vivre comme les habitants, logement simple, nourriture simple faite de légumes, poissons fromages de chèvre etc…. Découvrez les petits restaurants et tavernes où viennent manger les locaux. voilà comment découvrir des habitants ouverts qui vivent de façon traditionnelle et semblent un peu hors du temps.

île d'ikaria,île de la mer égée, village d'armenistis

île d’Ikaria, île de la mer Egée, les villages:

Les petits villages de l’intérieur de l’île s’animent principalement le soir lorsque les ikariotes se retrouvent sur la place des bourgades et discutent de leurs activités et prennent des nouvelles des familles. Découvrez Christos ton Rachon un ensemble de petits hameaux. Les ports d’Evdilos, d’Agios Kirikos, d’Armenistis.

île d'ikaria, île de la mer égée près du village d'armenistis

L’île d’Ikaria, île de la mer Egée, découverte de la nature:

Les forêts font parties de la richesse de l’île d’Ikaria.  Celles-ci  recouvrent la majorité des montagnes et des collines de l’île. L’île  d’Ikaria possède de multiples chemins muletiers qui sont idéals pour effectuer des randonnées pédestres. Attention, bien prévoir son parcours et une bonne carte car l’île étant peu habitée, vous pourriez vous y perdre.

 

L’ile d’Ikaria, île de la mer Egée, les plages

La cote nord de l’île d’Ikaria possède  quelques belles plages principalement: Nas, Armenistis, Yaliskari, sur la cote sud Therma; Manganitis ( accès difficile) et Phanari ( le phare) et à proximité de celle-ci une ancienne tour de guet  de l’époque classique en très bon état.

île d'ikaria, île de la mer égée, plage de Ghialiskari

L’île d’Ikaria, île de la mer Egée, églises et monastères:

l’île possède peu de richesses byzantines, la culture locale est différente. Elle fût surnommée « l’île rouge »  car beaucoup d’hommes de gauche y furent exilés. Voir les dictatures de Metaxas, des colonels et la guerre civile. Mais, une minuscule église originale mérite une découverte. elle est perdue en pleine forêt et cachée sous un immense rocher. voici son nom: theoktisti.

île d'ikaria, île de la mer égée

île de Karpathos, île du Dodécanèse

l’île de Karpathos, île du Dodécanèse, partir à la découverte

île de Karpathos, île du Dodécanèse

L’île de Karpathos, île du Dodécanèse, fût longtemps un peu ignorée en raison de ses difficultés d’accès. Maintenant, une liaison aérienne régulière au départ de Rhodes et d’Athènes permet d’y arriver  simplement. Mais le corollaire est que  le tourisme c’est développée rapidement et beaucoup d’hôtels ont été construits autour de la petite capitale Pigadia.

île de Karpathos, île du Dodécanèse,

L’île de Karpathos, île du Dodécanèse, découvrir le plus beau village: Olymbos.

La route tortueuse mais maintenant asphaltée-, voilà un beau village traditionnel perché sur une crête avec ses maisons colorées. Des ruelles et quelques petites chapelles, des commerçantes qui s’habillent avec leurs vêtements traditionnels, bien sûr c’est un peu « touristique’ mais conserve un vrai cachet.  La vente de miel, de bottes en cuir, etc.. permet aux habitants de conserver un peu de leur vie ancienne.

île de Karpathos, île du dodécanèse

 l’île de Karpathos, île du Dodécanèse, découvrir les villages traditionnels

Cette île est réputée pour avoir conservé une vie traditionnelle ancienne. il est évident que ceci a un peu changé avec l’arrivée touristique. Les villages de l’île sont  maintenant presque déserts ( Messohori près de Lefkos, Apéri, ancienne capitale, Othos un très ancien village ). en effet, La vie se concentre dans la capitale Pigadia avec tous les commerces accessibles aux habitants mais aussi des restaurants, bars, etc…

île de Karpathos, île du Dodécanèse

L’île de Karpathos, île du Dodécanèse, les plages:

Amnopi au sud de l’île est entourée de beaucoup d’hôtels pour des séjours Balnéaires. même chose pour la belle plage au nord de Pigadia.  Pour profiter des belles plages il est conseillé de prendre un moyen de locomotion, (kyra Panagia, Apella, Lefkos, Arkassa etc…)

île de Karpathos, île du Dodécanèse

 l’île de karpathos, île du Dodécanèse, les églises byzantines:

Il existe peu de vénérables églises et monastères, il faut un peu chercher si vous vous intéressez à cette culture byzantine. quelques petites chapelles à Olymbos, une très ancienne église (Agios loukas)  mais en très mauvais état  au dessus de la plage de Apella conserve quelques traces de fresques.

île de Karpathos, île du Dodécanèse

 

 

 

Kea, île des Cyclades

île de Kea, île des Cyclades, l’île du lion souriant.

L’île de Kea, île des Cyclades, est accessible depuis le port de lavrio situé à l’extrémité de la péninsule de l’attique, à environ 70 km d’Athènes et 40 km environ de l’aéroport d’Athènes. L’accès est facile si vous prenez une voiture à l’aéroport puis un ferry (1 heure de traversée). Kéa est une île au mode de vie simple, qui attire tous les week-ends les athéniens aisés dès les beaux jours. ( les hôtels sont souvent complets).

kea, île des cyclades, la chora Ioulis

île de Kea, île des Cyclades:  la Chora, Ioulis:

L’arrivée en ferry est faite au port de Korissia (livadi), ce petit port animé possède des restaurants, cafés, hôtels. C’est un bon point de départ pour la découverte de l’île. La petite capitale Ioulis est située sur les hauteurs, ses maisons sont accrochées à une crête rocheuse et elle domine toute la vallée. Maisons traditionnelles, chapelles et commerces, c’est là que les îliens vivent.

île de Kéa, île des Cyclades, découverte de l’île:

Kéa est une île aux plaisirs simples, plages de sable, balades et randonnées piétonnes. Parmi les quelques découvertes intéressantes, la promenade qui part de Ioulis. Elle permet d’aller jusqu’au « lion souriant » et de découvrir la partie agricole de Ioulis. Ce lion souriant ,statue monumentale de 9 mètres de longueur, date du 6 ème siècle avant J.C. Pour les amateurs, allez découvrir le petit musée de Ioulis (voir ci-dessous.)

kea; île des cyclades, plage de yaliskari

île de Kea: île des Cyclades, les plages:

Il existe de nombreuses plages à Kea, parmi les principales, vous pourrez profiter à proximité de Livadia (Korissia): gialiskaris, Vourkari, otzias. Au sud de l’île vous pourrez, en voiture, découvrir les belles plages qui longent la côte ouest (Pisses; Koundouros Liparos etc…)

kea,île cyclades, plage koundouros

île de Kea, île des Cyclades, un peu d’archéologie:

kea, île des cyclades, lion souriant

Le musée archéologique de Ioulis regroupe les diverses découvertes de l’île de Kea  dont la majorité date de la civilisation cycladique ( 2800 à 2200 avant J.C) dont des statues en « terra cotta » de la période  mycénienne (1200 avant J.C). Le petit site classique de Karthéa est assez difficile d’accès, perdu au fond d’une profonde faille qui mène à la mer. Le temple est situé sur une colline en pleine nature. C’est principalement une belle promenade parmi les petits champs en espaliers qui dévalent vers une crique de galets. Au  retour, vous aurez une forte montée, prendre de l’eau , le lieu est sauvage.

kea, île des Cyclades, site de Karthea

île d’Amorgos, île des Cyclades

Amorgos, île des Cyclades, l’île dite « du grand bleu »

Voila une île qui vivait doucement et périclitait. Puis brusquement un film montre en quelques images ses eaux turquoises, son village blanc. La folie s’empare d’un lieu presque perdu depuis des dizaines d’années. Bien sur l’île d’Amorgos est une belle île des Cyclades et mérite que l’on prenne le temps de la découvrir. Mais elle a été un peu dénaturée par ce fait et manque encore cruellement du nécessaire malgré beaucoup d’efforts ces dernières années.

île d’Amorgos, île des Cyclades, la Chora:

La petite capitale d’Amorgos caché au pied de son rocher et de son vieux château médiéval a beaucoup de charme. Les petites ruelles et ces placettes avec ses chapelles byzantines est demeurée typique des îles grecques. Les maisons ont conservé leur atmosphère avec leurs volets colorés et leurs murs blanchis à la chaux. Quelques anciens chemins muletiers permettent de faire de longues randonnées à travers les collines de l’île entre Aégiali et la Chora.

île d'amorgos, île des Cyclades

île d’Amorgos, île des Cyclades, l’emblème de l’île; le monastère hozoviotissa

Ce fameux monastère accroché à la falaise a fait la renommée de l’île d’Amorgos. Accessible par un chemin muletier large et pavée qui part du bord de mer et gravit la falaise c’est une ballade belle et agréable ( prenez de l’eau quand même). Le monastère est ouvert le matin, les quelques moines souvent accueillants, offrent un petit digestif après la visite de ces étroits boyaux de salles accrochées à la pierre sur plusieurs niveaux.

Amorgos, île des Cyclades

Amorgos île des Cyclades, à découvrir:

L’île d’Amorgos possède quelques belles plages, la principale est celle d’Aegiali (voir photo jointe) située dans une large baie. Le petit village possède  quelques restaurants et deux hôtels de bonne qualité. Autour du port de Katapola il y a également quelques belles criques de sable et d’autres disséminées autour de l’île.

amorgos, île des Cyclades

île de Naxos, île des Cyclades

 île de Naxos,île des Cyclades, découverte de l’île

La grande île de Naxos, île des Cyclades, est devenue une île touristique. Mais en réalité ceci est normal puisqu’elle offre un choix important aux visiteurs. Naxos est un condensé des îles grecques, vieille ville de Chora médiévale, longues plages de sable idéales pour les familles, et maintenant des hôtels de qualité. Voilà un bon cocktail pour satisfaire les voyageurs.

 

île de Naxos, île des cclades, plage agios georgios

île Naxos, île des Cyclades: Chora

La petite capitale de l’île Chora est aussi le port où arrive et reparte tous les bateaux vers le Pirée et les autres îles. Le port est dominée par un ancien château Vénitien et une ancienne ville aux ruelles tortueuses avec escaliers. Une visite s’impose avec en prime le petit musée cycladique aux statuettes si particulières.  Le long du quai de nombreux bars, restaurants tavernes où le soir l’animation bat son plein. A proximité la belle plage de sable d’Agios Georgios est idéale pour profiter de la mer Egée.

île de Naxos, île des Cyclades quelques sites à découvrir:

L’île de Naxos posséde quelques petits sites archéologiques et églises byzantines à découvrir. Devant la mer et à proximité de Chora la grandiose Portaria est à voir au coucher du soleil. Sur l’île quelques « kouros »: grandes statues d’éphèbes sont restées sur le sol des carrières juste « équarries ». Au milieu de l’île le petit site de Démeter bien restauré mérite une visite.

naxos, cyclades, temple de demeter,site archeologique

île de Naxos, île des Cyclades, une vie traditionnelle:

L’île de Naxos est une des plus grande des Cyclades. Le centre de l’île montagneux permet des réserves d’eau et des cultures dans de belles plaines côtières. Ceci a permis de développer une vie traditionnelle depuis des siècles. De ceci découle une grande quantité de vieilles églises byzantines dont certaines datent du 11 au 13 eme siècle. Mais aussi plusieurs vieux villages comme  Apirathos, Halki etc…

Naxos, Cyclades, eglise byzantine de Filoti

île de Naxos, les plages de sable:

Voilà une île où vous ne manquerez pas de sable. Toute la cote sud ouest est un ensemble de belles plages et criques entre Agios Georgios près de la capitale jusqu’au sud  à Pyrgaki. Agios Prokopios, Agia anna, Plaka ( plusieurs kilomètres) Mikri Viglia, Kastraki. L’autre coté de l’île possède aussi des plages mais il faut traverser l’île (Psili  Amnos, klidos,  Moutsouna)

île de naxos, cyclades,ruelle de la ville haute de Chora

île de Sérifos

île de Serifos, île des Cyclades à la découverte de l’île

La petite île de Sérifos fait partie des Cyclades occidentales. elle est souvent oubliée par les touristes mais pas par les grecs athéniens car proche du port du Pirée. Ils viennent y passer soit un week end ou quelques jours. Aussi le petit port qui respirait auparavant le calme est maintenant un lieu animé avec bars, restaurants, tavernes, une animation typiquement méditerranéenne qui le soir permet de profiter de la fraîcheur.

 

île de Serifos, île des Cyclades

 

île de Sérifos, île des Cyclades: Livadi

L’île de Sérifos ne compte que 2 villages véritables, Chora et Livadi le port d’arrivée des ferrys et highspeeds avec ses hôtels restaurants etc… A Livadi, outre les tavernes et bars vous trouverez deux belles plages de sable. Celle de livadi qui longe la ville est agrémentée  de tamaris. Voir aussi la très belle plage de Livadakia qui elle aussi est adossée à de beaux tamaris et leurs ombres rafraîchissantes.

île de Sérifos, île des Cyclades, la Chora:

La Chora, l’ancien village  situé sur un pic rocheux, fût délaissé pendant des années. Mais maintenant il commence à être rénové. Ses ruelles et ses 2 placettes centrales commencent à s’animer. La montée entre les deux villages est raide mais un petit autocar fait la liaison régulièrement. Vous pourrez arpenter les rues encore presque vides de la Chora et découvrir ses églises et une vue splendide  sur une grande partie de l’île. La descente à pied vers le port est simple car un chemin et des escaliers filent entre les lacets de la route.

 

île de Serios, cyclades, placette de Chora

 

île de Sérifos, île des Cyclades, ce qu’il faut visiter:

île de Serifos; île des Cyclades, monastère des Taxiiarques

Cette petite île de Sérifos compte peu de visites spectaculaires, en dehors de belles criques et plages qu’il faut rejoindre par un moyen de transport personnel (hors de Livadia). Deux belles promenades et découvertes peuvent satisfaire les curieux.

Le monastère des Taxiarques, construction de type forteresse, qui abrite une belle église avec quelques icônes et permet de découvrir la vie quotidienne des moines avec ses cellules, son réfectoire etc…

L’église du hameau de la Panagia, si elle paraît quelconque en apparence, recèle de magnifiques fresques byzantines. Leurs origines remontent au  10 eme et 11 eme siècle. Cette église est normalement fermée, il faut donc un peu de patience et de la chance afin de la visiter, mais pour les amateurs de l’art byzantin cela sera un régal.

Sérifos, île des Cyclades, fresque panagia

île de Sifnos, île des Cyclades

 île de Sifnos, île des Cyclades, à la découverte de l’île

Sifnos, île des Cyclades, plage et village de Vathi

L’île de Sifnos, île des Cyclades occidentales offre un condensé des belles îles grecques tel que chacun les imagine. Vous trouverez des Villages blancs aux ruelles chaulées, volets bleus verts et rouges, de petites églises aux dômes azurés. Mais vous trouverez aussi des églises et monastères byzantins aux icônes anciennes. En plus vous pourrez visiter  un site archéologique étonnant, profiter de plages et criques de sable. Sifnos est  un cocktail idéal pour profiter de l’été grec.

Ile de Sifnos, île des Cyclades, les beaux villages:

L’île de Sifnos comprend plusieurs très beaux villages où il est agréable de découvrir les ruelles typiques, les  petites chapelles etc…. Le Kastro qui fût l’ancienne capitale était en ruines il y a 40 ans, maintenant réhabilité, c’est un petit dédale sur son rocher accroché au dessus de la mer. Apollonia et Artemonas,  les deux gros bourgs  du centre de l’île regroupent toute l’activité de l’île. Ils sont accrochés à la crête dorsale de l’île de Sifnos. La rue principale serpente entre les deux villages avec ses petits commerces traditionnels, tavernes, églises byzantines. A Artemonas vous pourrez découvrir d’anciennes maisons patriarcales.

île de Sifnos,île des Cyclades, Apollonia

île de Sifnos, île des Cyclades, la culture byzantine:

île de Sifnos, Cyclades, monastère de Vrissi

L’île de Sifnos possède plusieurs églises et monastères reconnus dans toute la Grèce. La célèbre panagia  Chryssopighi  accrochée sur sa presqu’île est emblématique de l’île. Le monastère de Vrissi avec son architecture de forteresse médiévale possède des icônes très anciennes. la petite église de la panagia Ouranofora  à Appolonia est, elle aussi, riche en icônes anciennes. Si vous souhaitez faire une longue promenade allez jusqu’à l’ancien monastère  accroché au sommet du mont Profitis Ilias, de ce point culminant vous aurez une vision complète de l’île de Sifnos.

île de Sifnos, île des Cyclades, site archéologique:

Situé sur le contrefort d’une montagne le site antique de Agios Andréas  est une ancienne cité de l’époque mycénienne (12eme siècle avant J.C environ). Ses fortifications bien réhabilitées, le plan des rues et les  bases des maisons bien dégagées permettent  d’entrevoir la vie de cette cité de plus de 3000 ans.

île de Sifnos, île des Cyclades, site archéologique

île de Sifnos, île des Cyclades, les plages:

Vous pourrez vous baignez sur de belles criques et plages de sable.  Celle de Platys Yalos serait une des plus longue des îles grecques.  Parmi les plus connues de l’île celle de Vathi  forme une anse presque parfaite donc les eaux cristallines sont peu profondes. Mais vous avez aussi de belles plages à proximité du port de Faros et du port de Kamares ( plage de sable entre Kamares et Agia Anna voir photo ci-dessous). Allez découvrir Sifnos

île de Sinfos, île des Cyclades, plage de Kamares agia Anna

 

 

île de Milos, île des Cyclades

île de Milos, île des Cyclades à la découverte de l’île

L’île de Milos fait partie des îles des Cyclades occidentales avec Sérifos, Sifnos, Kythnos. Ces îles ont des connections avec le port du Pirée tous les jours en saison estivale. L’île de Milos seule possède un petit aéroport. C’est une île d’origine volcanique, la grande baie où est située Adamas le port principal est une vaste caldeira effondrée. Il est possible de découvrir sa géologie particulière en faisant le tour de l’île en bateau en une journée.

 

Ile de Milos, Cyclades, les villages:île de Milos, île des cyclades, polonia

Le port principal Adamas regroupe des hôtels des restaurants des bars et beaucoup d’animations. En soirée les grecs adorent s’y promener, déguster un café, une glace et prendre le temps de goûter la fraîcheur. Sur les hauteurs de l’île les villages de Tripiti et Plaka  sont de petits villages typiques où vivent principalement les habitants de l’île. Le musée de Plaka contient quelques trouvailles découvertes sur l’île et mérite une visite. Le petit village de Appolonia (ou polonia) est une petit station balnéaire situé au nord est de l’île avec une belle plage de sable entouré de tamaris, quelques hôtels et location d’appartements.

île de Milos île des Cyclades

île de Milos, île des Cyclades, les sirmata:

Les sirmata sont des petits ports très particuliers à Milos. Ce sont des petits garages à bateaux avec au dessus une maison d’habitation d’une ou deux pièces accessibles par un escalier extérieur. Ils sont souvent  creusés dans la falaise et seul la façade est maçonnée. il faut découvrir ceux de Klima, de Mandakia, de Foropotamos qui sont accessibles par la route. Mais, il en existe beaucoup d’autres que l’on peut apercevoir en faisant le tour de l’île en bateau.

île de Milos, île des Cyclades autres découvertes:

Les amateurs d’archéologie pourront découvrir le petit site de Philokopi (site de la période Cycladique) prés des gorges de Papafragas et ses eaux bleues sulfureuses. Mais aussi  les vestiges de l’époque classique où fût découvert  la fameuse Vénus de Milo (musée du Louvre) avec son théâtre bien restauré. A proximité, les catacombes chrétiennes ( visite guidée par petit groupe). Sur la cote le site naturel de Sarakiniko (des langues et des cônes de tuf blanc qui semblent vouloir rejoindre la mer. (Minuscule plage parmi les rochers.)

île de Milos, îles des Cyclades

Ile de Milos, tour de l’île en caïque:

Afin de découvrir toutes les richesses géologiques de l’île la meilleure solution est de faire une excursion d’une journée en caïque autour de l’île. Vous pourrez découvrir principalement: les Kleftiko et ses cônes blancs, Glaronisia des orgues basaltiques, Voudia : un vaste cirque d’une mine à ciel ouvert encore exploitée. Sur tout votre parcours le paysage changent avec des falaises aux couleurs variées. Sur la côte sud, le volcan fume encore avec rejets des fumerolles sulfureuses. Un arrêt dans l’île de kimolos vous permettra de faire un déjeuner à l’heure grecque.

île de Milos, île des Cyclades

Santorin; découverte archéologique

 Santorin, île des Cyclades à la découverte des sites archeologiques

Diverses civilisations se sont développées sur cette île depuis l’antiquité. La civilisation Cycladique (autour de 2500 ans avant J.C) , puis la minoenne, puis la civilisation classique. Sur l’île de Santorin,  le site d’Akrotiri est un peu la Pompéi grecque mais avec 1300 à 1500 ans d’avance par rapport à l’Italie. Le site de l’ancienne thira date de la période classique, le musée de fira regroupe diverses pièces découvertes sur l’île.

Santorin, île des Cyclades, le site d’Akrotiri:

Ile de Santorin, site Akrotiri

Le site d’Akrotiri fût détruit par l’éruption du volcan de Santorin vers 1300 avant J.C et  fût recouvert de pierres ponces. Le site est maintenant ouvert au public et permet de visiter une ville minoenne en bon état. Certaines maisons  de 1 ou 2 étages sont encore visibles, avec leurs évacuations d’eau, des baignoires etc…. De nombreuses fresques recouvraient les murs, beaucoup sont visibles au musée archéologique d’Athènes et quelques unes au petit musée de Fira. Celui-ci mérite une ou deux heures de visites aux amateurs d’antiquités ( fresques, meubles, objets divers )

Santorin, île des Cyclades, le site dorien la Thira antique:

Situé sur la montagne rocailleuse de Messa Vouno à 370 m d’altitude entre Kamari et Perissa, ce site est accessible depuis une belle route étroite et sinueuse. elle  part de Kamari ( en voiture ou à pied: prendre de l’eau fraîche). Vous aurez ensuite une belle balade pédestre avant d’atteindre le site proprement dit. vous aurez une vue magnifique sur les deux plages de Kamari et Perissa Périvolos. Le site s’étale sur le plateau du sommet avec une agora,des maisons, un ancien théâtre, des ruelles etc… Une belle balade à faire plutôt le matin en raison de la chaleur (surtout si vous partez à pied depuis Kamari)

île de Santorin ,Cyclades, site de messa Vouno

 

Santorin, île des Cyclades, le musée de Fira:

Le musée de Fira a regroupé les diverses découvertes archéologiques. il contient de nombreux objets provenant du site d’Akrotiri: fresques, vases, bijoux et divers objets décoratifs, sceaux etc…. Ce musée est bien agencé il permet de compléter la visite du site et de découvrir le degré de raffinement de cette civilisation minoenne. Pour compléter sa découverte il faudrait éventuellement aller jusqu’au musée archéologique d’Athènes qui possède les plus belles fresques découvertes sur le site.

île de santorin, Cyclades

île de Santorin, île des Cyclades

 île de Santorin, île des Cyclades visiter l’île.

Santorin, la caldeira vue de la ville de Thira ( Fira)

L’île de Santorin est considérée comme une des plus belles îles du monde en raison de la vue extraordinaire sur le volcan et sa caldeira.Il est vrai que la vue est assez époustouflante lorsque l’on se promène le long de la falaise entre Akrotiri et Oia les deux points extrêmes.  Les couleurs des falaises, de la mer suivant l’heure et la lumière  changent et prennent des teintes diverses offrant un spectacle permanent.

 

Ile de Santorin, la capitale Fira ( Thira):

Au centre de l’île de Santorin la capitale Fira et Imérovigli forment une suite continue de constructions qui longent la caldeira, des vues superbes de maisons chaulées, de petites chapelles églises aux dômes colorés, de petits hôtels avec des piscines qui miroitent au soleil. C’est le centre touristique de l’île avec un nombre important d’hôtels et de restaurants, de là partent les principales routes vers les autres villages de l’île et vers les plages ( Kamari, Perissa, Périvolos etc…). Un chemin longe la caldeira jusqu’à Imérovigli puis se prolonge jusqu’à Oia ce qui permet de découvrir l’île sous divers aspects. Les bateaux ( sauf pour les croisières) arrivent au port d’Athinios  à environ 6 km de la ville.

île de santorin, les cyclades

Ile de Santorin,  Oia:

Ce village accroché à la falaise avait été presque totalement détruit lors d’un tremblement de terre en 1956. Reconstruite et rénovée depuis 25 ans  30 ans, c’est maintenant un magnifique village qui est pris d’une frénésie touristique. Voilà ce qui explique les prix des hôtels avec vue sur la Caldeira totalement mirobolants. D’autre part comme la vue du coucher de soleil est belle, ceci a entraîné chaque soir une kyrielle de cars de tourisme  et une arrivée massive de voyageurs qui arpentent les petites ruelles, un fourmillement incessant et des ruelles débordantes où il devient difficile de marcher, aussi nous conseillons de visiter ce village dans la matinée afin de profiter de sa beauté et d’un calme retrouvé.

 

Ile de santorin, les plages:

L’île de Santorin étant d’origine volcanique, les plages sont en gros sable gris ou en galets. Kamari la plus connue  possède beaucoup d’hôtels de toutes catégories , des restaurants, une plage aménagée, son avantage est d’être assez proche de la capitale Fira ce qui permet de profiter des magnifiques vues de l’île, de visiter ses musées etc… la plage de Périssa et de Perivolos se situent de l’autre coté de l’île donc plus éloignées de la capitale Fira mais la plage est plus large,  longue de plusieurs kilomètres, les hôtels plus espacés (relativement à Kamari). Akrotiri possède une plage rouge donc l’accès est possible ( environ 2 km à pied)

île de santorin, les Cyclades